Monday, October 03, 2005

Ramadan Moubarak

Le jeune du mois de Ramadan est le 4ème pilier de l’Islam, mais, curieusement, au Maroc, il est au top de la hiérarchie. Je l’explique par deux raisons : a) la passivité relative que l’observation de ce rite implique, et b) la grande marge culturelle que ce rite laisse aux fidèles (cuisine, coutumes Ramadanniennes, etc.) par rapport aux autres piliers de l’Islam.

Au Ramadan, on est censé manger moins, mais au Maroc, ce mois est généralement accompagné par une inflation de certains produits, par une consommation largement plus importante, qui, de plus, est concentrée dans une fourchette de 10-15 heures… Bonjour le diabète, le cholestérol, …

Au Ramadan, on est censé être plus tolérant, moins nerveux, plus conciliant, mais au Maroc, le taux d’adrénaline atteint des records difficiles à égaler … Cela a un nom : Tramdine…

Le mois de Ramadan est censé être un mois de spiritualité, mais au Maroc, c’est le mois des jeux de hasard par excellence. Allez savoir pourquoi.

Mais, au moins, au Maroc, au mois de Ramadan, l’esprit de famille reprend ses couleurs, quoique des couleurs moins vives qu’avant. Ce n’est pas rien.

Ramadan moubarak.

9 comments:

Zwina said...

Mebrouk Remdan Jallal.
J'ai appris le vrai sens de Ramadan ici en France. C'est là où j'ai fait la différenciation entre l'islam social généralement servi au Maroc et la foi. J'ai appris à le vivre intérieurement, spirituellement. Je l'ai appris dans le moment très fort et très intime de salat el fajr que je ne pratique pas les jours normaux. Me manquent maintenant le chaleureux partage de ce moment avec les miens.

Anonymous said...

MABROUK RAMADAN de Nantes,

Dans le message de Jallal, il y avait beaucoup de question ! Mais on peut résumer toutes les réponses dans un seul mot : EDUCATION. Malheureusement, on a pas une vrai éducation de notre religion et j'ouvre immédiatement une parenthèse une vrai éduction ne veux pas dire intégrisme, fondamentalisme, conservatisme, traditionalisme, c'est même le contraire la vrai éducation signifie : JUSTE, EQUILIBRE, MILIEU.

Par ailleurs, je voulais partager avec vous une invocation que les compagnons de prophète (PSL) disent et répètent à l'arrivé du Ramadan : Ils sollicite l'aide d'Allah pour qu'ils soient occupés par le Ramadan et que Ramadan les occupent, qu'ils fassent le jeûne et les prières de nuits, et qu'ils leur donne la Sérénité, l'Energie, la Vivacité et la Force pendant ce mois.
Je vous avoue que j'ai trouvé ces invocations magiques.

Jallal said...

Mabrouk 3lina ou 3likom. Merci.

1. Zwina, je partage ton point de vue. Spirituellement, je préfère le Ramadan à l’étranger plutôt qu’au Maroc. L’année dernière, je suis rentré au Bled en fin Ramadan, et j’ai été un peu déçu. Je pense qu’à l’étranger, on a l’opportunité de se questionner, de se demander sur notre identité, foi, etc. chose que rarement arrive au Maroc. Bref, on est plus serein. Je ne me retrouve pas, non plus, dans cette ambiance de rupture du jeune qui consiste à avoir les yeux fixes sur la TV et ces séries Marocaines humoristiques (c’est ce qu’on dit !) comme si nous étions des enfants qu’il fallait gâter pour service accompli… Si seulement elles étaient réellement plaisantes…

2. Anonymous,

Nantes ! Souvenirs, souvenirs. J’ai un petit pincement de cœur rien qu’en voyant la transcription de cette ville.

C’est une question d’éducation, oui. Et ce qui n’arrange pas les choses, à mon avis, est que notre société est assez renfermée sur elle-même. On ne discute pas de ces choses là, ouvertement, à la télévision par exemple.

3. J’ai oublié, dans mon 1er post, de parler du problème majeur du mois de Ramadan dans les pays occidentaux, la mésentente sur le début et la fin du mois sacré en l’occurrence, et ce au sein du même pays, voir dans la même région ou état. Bien sur, cette « anarchie » est léguée par les considérations politiques qui fait que deux pays voisins musulmans célèbrent à des dates différentes le Ramadan (Maroc et Algérie par exemple), mais elle traduit également le manque du réflexe démocratique chez les musulmans en général. On sait que les avis sur cette question divergent, mais l’absence d’esprit démocratique fait que rarement le principe de vote est proposé pour trouver un consensus à même de permettre la célébration du Ramadan à une date unique, pour la même ville, le même état ou le même pays. Du reste, nombreux sont qui, à l’état actuel, n’accepterait pas le vote comme solution, car diraient-ils, ce sont eux qui ont raison. Un refrain bien connu …

mimokun said...

Salut Jallal,

Mebrouk Ramadan :)

Je sais que ce n'est pas le but de ton billet mais j'ai pas mal rigole quand je l'ai lu. Peut etre parceque c'est vrai ce que tu y decris ou peut etre c'est le mot tramdine que je cotoie quelque fois en ce mois-ci (mois sacre ya 7asra!).

Juste de passage.

Jallal said...

Ola Mimo,

Mabrouk Ramadan too. Fine had Al-ghabra!

Allahouma innana na3oudou bika mina Tramdine, n’est ce pas!

Nantes said...

Je savais bien que le mot "Nantes" va te faire plaisir et va raviver des souvenirs ! Saches que tu seras toujours le bienvenu et nous serons très heureux de te recevoir à Nantes.
Après cette "invitaion-net", je veux rebondir sur la question la mésentente sur le début et la fin du mois sacré. Heureusement, ici en France les choses ont changé, dans le bon sens, depuis deux ans pour l'harmonisation du jour du début et de la fin du Ramadan à l’échelle de la France à quelques exceptions, mais vraiment rare. Cette question paraît anodine mais demandez aux personnes qui ont vécu l'expérience de se désaccord dans une même ville le désarroi, l’ambiguité et l'impact que peut avoir ce type de situation sur les principes de bases de cette religion.
Mais, d'un autre côté j'aimerai bien attiré votre attention sur un ensemble d'événements et de situations invraisemblables avant Ramadan et dés le premier jour du mois de Ramadan tous rentrent dans l'ordre comme par magie, c'est ça aussi la leçon du RAMADAN ! Les gens peuvent changer, donc c’est possible…

Sonia said...

Salut a tous!
Ramadan moubarak karim! Personnellement, j'ai une nette preference pour le mois de Ramadan "social" avec la grande part culturelle marocaine. Le ftour devant la tele avec des series comiques, ca n'est pas ce que j'appelle "culturel" et encore moins traditionnel. Le Ramadan, c'est plutot un mois de fetes, avec la fameuse "tabla".

Question spiritualite, c'est vrai, je ne sais pas trop... D'un autre cote, je prefere considerer que la spiritualite doit etre quelque chose qui s'exerce au quotidien, et non pas durant des periodes particulieres ou le manque de spiritualite le reste du temps est comble par cette periode.

Jallal said...

Thanks, Nantes pour l’invit. !
Evènements genre quoi ?
Question mésentente, cette année, Boulder et Denver ont commencé le jeune le même jour (mardi), ce qui est déjà un « exploit ». On verra pour l’Aid… Mais hier, j’apprends que l’ISNA (Islamic society of North America) a annoncé le Ramadan pour … Mercredi.


Ramadan karim, Sonia.
Oui, les préférences dépendent des “préférences” de chacun. Et on ne parle pas ici seulement de la « tabla ». Ca peut être la « tabla », ça peut être se promener sur la corniche le soir, ça peut être les tarawih, ça peut être les jeux de cartes, les jeux de hasard, ça peut être la drague, ça peut être regarder les séries comiques, etc., etc. L’éventail de choix est riche, et pour moi tout cela fait partie de la culture et de la tradition. En fait ce qui m’interpelle en écrivant ceci, est pourquoi les jeux de hasard, par exemple, sont plus pratiqués pendant le Ramadan, à l’oppose de la consommation de l’alcool. Même cette contradiction, à mon avis, fait partie de la culture marocaine.

Quant à la spiritualité, elle doit s’exercer au quotidien, oui, c’est l’idéal pour un croyant. Mais la spiritualité passe par des hauts et des bas pour le commun des mortels, et le Ramadan est le mois de spiritualité par excellence. C’est comme un rappel.

Anonymous said...

fatiha et fatima
mabrouk ramadan atous les musulmans du monde et je souhaite un bon laïd a tous assalam ou halaikoum !!!!