Tuesday, October 18, 2005

Un Marocain au service des diplômés chômeurs

Tapez « diplômés chômeurs » sur Google news. Qu’est ce que vous obtenez comme résultat ? Eh ben, 17 sur 20, soit la quasi-totalité, concernent le Maroc… Eh pourtant, « Maroc » ne faisait pas partie des mots clés de la requête !

Qu’est ce que cela suggère ? Est-ce que « Diplômé chômeur » est synonyme aujourd’hui de Marocain ? Evidemment non. Même dans les pays développés, il existe des diplômés chômeurs. Cette tendance, d’ailleurs, va crescendo, en raison, non seulement des crises économiques ici et là, mais surtout de l’outsourcing pratiqué par les multinationales, toujours avides de multiplier les gains. Cependant, la « mention très bien » (17/20) enregistrée par le Maroc est révélatrice du drame des diplômés chez nous, et du fait que le chômage les concernant est d’une dimension nettement plus importante.

Au milieu de ce chaos, Abdelkrim Samiri, un Marocain résidant en Suisse, propose un programme innovant permettant une formation de diplômés chômeurs en 6 mois afin de les aider soit à (re)trouver un emploi, soit à créer leurs propres entreprises. Ce programme a été lancé en Suisse, en 1996, par le Marocain, avec des résultats très probants. Fort de ce succès, Abdelkrim, récemment au Maroc, propose donc d’implémenter une version Marocaine du projet. Les coûts sont modestes, mais est ce que le gouvernement voudra y montrer de l’intérêt ?

Pour en savoir plus :

Diplômés chômeurs: La fin du calvaire?

11 comments:

timoumi said...

jalal, le lien ne marche pas.

Jallal said...

Thanks Timoumi. Je viens de re-essayer et le lien marche bien. Es tu sur?

mehidou said...

salam,
sacré maroc, tu en trouves du tout :
il a 17/20 dans tous les domaines.
mais ca fait chaud au coeurs ce genre d'initiative comme celle du marocain residant en suisse.

slix said...

Salam Jallal et all,

Le problème du chômage au maroc a plusieurs origines: l'incompatibilité de la formation académique avec la demande du marché, le statut de la majorité des entreprises marocaines, PME Familliale, donc on ne fait travailler que les memebres de la famille, le clientélisme, le complexe de l'occident (on préfère toujours un cadre européen ou nord américain à un cadre Marocain), le faible coût d'achat de la majorité de la population (donc impossible de penser à la création d'entreprises), les fonctionnaires fontômes...

Et donc je crois qu'il faut s'attaquer à ces causes plutôt qu'aux conséquences qui sont les chômeurs. La formation des chômeur est une bonne chose et si elle a aidé à diminuer le taux des sans emplois en suisse c parce que ce pays, sa structure et son système sont prédisposés à absorber de telles idées et que les problèmes cités plus haut lui sont inconnu.

La preuve et que le Maroc a déjà essayé l'expérience des jeunes promoteurs mais elle n'a pas donné grand chose (voir le 17/20 sur google)...

Amicalement,

Jallal said...

@Mehidou, nous devons nous consoler par notre classement en tête du peloton. Ca ne nous arrive pas tous les jours…


@Slix,

Bien pertinentes les raisons du chômage que tu avances. Elles expliquent l’essentiel de la problématique. J’ajouterais la non-orientation vers la recherche et le développement de la quasi-totalité des entreprises. Ces dernières ne sont que consommatrices des produits étrangers qu’elles vendent à un prix plus élevé évidemment. Or ce sont les départements R&D qui recrutent l’essentiel des hauts diplômés en occident.

L’initiative de Abdelkrim Samiri me fait également penser que l’un des problèmes majeurs de la formation supérieure au Maroc est qu’elle produit des diplômés avec une vision limitée de leurs environnements. Plus concrètement, on n’a même pas de vision, puisque tout ce qu’on a appris ce sont les détails mais aucunement the big picture. Le système d’éducation supérieur classique au Maroc adopte une approche bottom-up plutôt que top-down. Il donne excessivement de l’importance aux détails. Il n’est, dés lors, pas surprenant que les nouveaux diplômés manquent d’esprit initiative et que dés qu’on dévie un peu de leurs cursus, ils se trouvent perdus.

mehidou said...

salam,
J’aimerais juste ajouter un autre facteur non sans importance : l'absence de la culture de l'entreprenariat, cette absence qui augmente avec le nombre d'années qu'on passe sur les bancs des écoles, collèges et .....
La preuve en est que les gens qui quittent prématurément ses bancs se débrouillent assez bien par rapport aux autres et c'est très fréquent que les premiers subviennent aux besoins des seconds.

Jallal said...

Tout à fait. Je crois que ceux qui quittent les écoles prématurément se débrouilleraient un peu mieux mais pas bien, pour les mêmes raisons (non préparation en ce sens). Pour les « vétérans » des bancs, c’est pire effectivement car on ne leur apprend ni la culture de l’entreprenariat ni la culture du risque.

crucivore said...

Le lien est bon.

Voici une initiative marocaine:
Http://carrieres.canalblog.com

Dénonciation des ségrégations à l'emploi.

mimokun said...

Juste pour faire une petite remarque..
Les autres pays francophones a savoir la france, belgique, canada... sont loin, tres loin devant nous! Alors c'est normal qu'en francais les 1ers resultats d'une telle recherche reviennent au Maroc..

Mais sinon c'est vrai que le probleme de chomage au maroc devient de plus en plus grave, surtout que jusqu'a maintenant, il n'y a aucune volonte politique pour ameliorer la situation.

Il y a qlq temps, j'avais vu une interview a la tele d'un grand responsable et celebre avocat marocain qui clame son soutien et son amour pour la jeunesse marocaine.. le journaliste d'MBC(un emirati) lui demande: "Que doit faire le maroc face a un probleme capital qui est le chomage de la jeunesse marocaine, instruite, diplomee et cultivee pourtant?"
Reponse de big-belly: "Le vrai probleme de la jeunesse marocaine ce n'est pas le chomage, mais la paresse. Ils attendent qu'on fasse tout a leur place. Nous on a eu personne pour nous aider".
Et voila! Le journaliste en est reste bouche-bee :) Merci surtout pour l'image (de faineants ki savent rien faire) qu'on donne de nous a la tele! Et de nous montrer qu'on croit en nous.

Jallal said...

Merci Crucivore. Il est excellent.

@Mimokum,
C‘est fou le simplisme auquel s’adonnent certaines personnes. Le comble c’est quand cela émane d’une responsable de la stature de cet avocat. Je ne crois pas du tout a cette histoire « ils foutent rien, nous on faisait beaucoup de choses ». Elle est tout simplement erronée.

laila said...

bonjour
Carnet d’adresse : @bdel_Laila
Dans le but d'approfondir les relations inter-bloggeur
Participez à rassembler un max. d'adresse bloggeurs,
Prière de remplir une petite fiche sur ce blog : www.islamkarim.blogspot.com
Merci et @+