Thursday, December 01, 2005

Au sujet des langues étrangères – 2nde Partie.

« Plusieurs de mes coreligionnaires lisent des vers et des comptes de fées des Arabes, étudient les travaux des philosophes et théologiens Mohammedians, non dans le but de les réfuter mais pour apprendre à s’exprimer proprement, plus correctement et élégamment dans la langue arabe. Qui parmi eux a étudié l’Evangile, les Prophètes et les Apôtres ? Hélas ! Tous les talentueux jeunes chrétiens connaissent seulement la langue et la littérature des Arabes, lisent et étudient de manière assidue les livres arabes… Si quelqu’un parle des livres chrétiens, ils répondent d’un air méprisant qu’il ne mérite aucune attention ou quoi que ce soit. Quel dommage ! Les chrétiens ont oublié leur propre langue, et il est difficile de trouver une personne parmi mille qui peut écrire à un ami une lettre d’amitié décente en Latin. Mais il y a un nombre incalculable de personnes qui s’expriment très élégamment en Arabe, et rédigent des poèmes dans cette langue avec plus de beauté et plus d’art que ne le font les Arabes eux-mêmes. »

Le texte ci-dessus n’est pas un fantasme. Il a bien été rédigé au 9ème siècle en Espagne par l’évêque de Cordoba, Alvaro (la traduction (rapide) de l’anglais est mienne. J’ai trouvé cette citation dans un livre ou l’auteur réfère lui-même à ce bouquin : « History of the Byzantine Empire » par A. A. Vasiliev) .

Remplacez les mots Chrétien/Latin par Musulman/Arabe, et le texte deviendra d’une actualité étonnante. Ces propos seraient, alors, tenus à longueur de journée par nos coreligionnaires ou concitoyens. Le cri de l’évêque Alvaro nous permet également d’analyser notre situation avec plus de recul et de nous rendre à l’évidence, à savoir que le déclin d’une société a une incidence directe sur le déclin de sa langue (de ses langues). Les raisons de la marginalisation et du déclin, je les résume, à chaud et rapidement dans les trois points suivants :

1. L’abandon ou la négligence de la langue maternelle par nécessité. Par exemple, dans le domaine des sciences et de la technologie, à l’heure actuelle, on utilise le français ou l’anglais par ce que rien n’a été fait (ou presque) pour rendre l’Arabe adéquate dans ce domaine (non traduction des livres étrangers, etc.).

2. Le sentiment d’infériorité vis à vis de la langue étrangère qui fait que certains préfèrent s’exprimer en langue étrangère pour se sentir supérieurs ou accéder à des privilèges. Cela n’est pas toujours vrai comme une discussion chez Lilli l’a récemment bien montré, mais la tendance générale correspond bien à cette motivation.
3. Les efforts des pays puissants ou anciens colonisateurs de faire perpétuer la dépendance des anciens pays colonisés vis à vis de leur « maître ». Les retombées de ces efforts sont nombreuses : dépendance économique, disponibilité de la main d’œuvre bon marché en cas de nécessité, disponibilité de la matière grise à bon marche aussi, en cas de besoin, etc.

Petite digression : il est intéressant de noter que TV5, le principal véhicule de propagande (pas dans le sens péjoratif) de la francophonie, malgré toutes les déclarations de « bonne volonté » exprimée dans la charte de cette dernière, essaie toujours, de faire perpétuer la dominance du nord vis à vis du sud. Les programmes de la chaîne restent dominés par les pays du Nord: France, Belgique, Suisse et Canada, qui proposent des journaux d’information, des films, des documentaires et magazines quotidiens alors que les pays du sud se voient dédier, sporadiquement, des émissions exotiques ou des journées « spéciales »…

19 comments:

koura said...

triste réalité mais surtout foudroyante trouvaille, quand j'interchange les mots comme tu l'as cité , la force de ce texte me subjugue, mais je ne dirais pas que les arabes vont jusqu'à mépriser leurs propres livres, tout le monde, enfin je pense , reconnait à la langue arabe sa force linguistique, sémiologique et sémantique.. mais c'est l'action de l'utiliser qui c'est perdu avec la nécessité et l'oblogation de bosser avec la langue française et anglaise!

Larbi said...

L’évêque Alvaro parle d’une époque où le monde arabe avait une longueur d’avance sur l’occident dans des domaines aussi variés que la médecine, les maths, la philosophie, l’art, ….

Mais les temps ont changé. Actuellement la tendance s’est inversée : les arabes sont en retard dans tous les domaines.

Au risque de te décevoir mon cher Jallal, j’en déduis ce corollaire très simpliste : La langue ne fait que suivre le reste. Vous êtes une civilisation qui crée, innove et qui produit ou vous êtes une puissance économique: tout le monde cherchera à apprendre votre langue pour puiser dans vos œuvres, vos créations, vos marchés, .... . Vous ne l’êtes pas : à quoi bon le faire ? C’est à vous de parler les langues des autres .

J’en ai parlé dans la première partie de ce débat et je vais le refaire ici. L’exemple type est le Chinois. Y a même pas cinq ans tout le monde s’en moquait. Aujourd’hui force est de reconnaître que c’est l’inverse qui se produise.
J’ai décroché avec beaucoup de difficultés une place pour suivre le cours de chinois dans le centre de langue de ma commune. La demande était cinq fois supérieur à l’offre. Durant le premier cours la prof nous a posé la question pourquoi nous voulons apprendre cette langue. Les réponses étaient presque les mêmes : Parce que la Chine est la puissance économique d’avenir, parce que la civilisation chinoise joue désormais dans la cour des grands.
CQFD.

PS/ pour karim: je t'en veux pas à bou9al. Rou7 riyadiya :)

crucivore said...

Je rejoins Larbi dans son raisonnement le latin est mort parceque la force économique romaine l'a étouffé.
Pour l'Arabe, le même schéma se reproduit ns étudions en anglais ou en français, et nos chercheurs, même qd ils sont arabisés exposent leurs travaux en anglais.
Comme quoi la mondialisation culturelle aussi est bien avancée.

Sonia said...

Sur le coeur du sujet, je suis du meme avis que Larbi.

Par contre, Jallal, ta digression m'embete... Je ne vois pas tres bien le rapport, et je ne vois pas tres bien ou est le probleme de TV5 d'avoir des programmes de pays francophones "du Nord". Certes, il serait souhaitable d'avoir des programmes francophones venant de pays du Sud. Mais je n'interprete pas cela comment une maniere de maintenir l'hegemonie du Nord sur le Sud, mais plutot je le l'expliquerais par une probable carence en matiere de production audiovisuelle de la part de ces pays. Ex: qu'est ce que le Maroc, pays francophone, pourrait proposer comem emission a faire passer sur TV5, a l'heure actuelle?...

Karim said...

Jallal,

Je rajouterai a ton point no. 1 que, meme en dehors des disciplines scientifiques, l'arabe est tres mal enseigne au Maroc (je ne parle pas des langues amazigh, parce que la, l'experience vient a peine de commencer). Je me rappelle encore ces interminables seances d'arabe au lycee, avec des profs tellement ennuyeux, et avec des textes de lecture a dormir debout. Par comparaison, la seance de francais etait souvent plus vivante. Des lors, ce n'est pas vraiment etonnant de trouver que les jeunes, des leur adolescence lyceenne, sont attires par le francais, ou ils trouvent aussi une forme d'evasion de la realite terne et morose du pays. [Pour eviter toute confusion, je voudrais preciser que ce dont je parle ici est tres different du sentiment d'inferiorite culturelle de ton point no. 2, dont parlait aussi Lilli sur son blog.]

P.S. Larbi: Merci pour l'esprit sportif! Je savais bien que tu etais un "cool guy" :))

Jallal said...

@Kourra
100% d’accord avec toi.

@Larbi,

Comment pourrais tu me décevoir alors que tu as exprimé la même opinion que ce que je j’ai avancé dans mon billet : « Le cri de l’évêque Alvaro nous permet également d’analyser notre situation avec plus de recul et de nous rendre à l’évidence, à savoir que le déclin d’une société a une incidence directe sur le déclin de sa langue » : A fik men n3ass a sahbi. A part cela, tu m’épates en allant chercher a étudier le chinois. Vous avez bien entendu les gars, le chinois !

@Sonia,

J’ai qq. réponses, en désordre, p/r à ta réaction à ma digression :

1. Penses tu réellement que TV5 soit allée chercher dans les pays francophones du SUD s’il y avait des émissions intéressantes à diffuser ? Ma réponse personnelle est que je suis convaincu que non. Je n’ai pas de doute qu’il s’agit de politique bien réfléchie.
2. TV5 aurait pu aussi produire ou coproduire des émissions dans des pays du Sud. Le problème c’est le manque de volonté.
3. Même en supposant qu’il n’existe AUCUNE émission intéressante dans les pays du SUD, TV5 aurait pu diffuser régulièrement des magazines d’informations ou des journaux télévisés des divers pays francophones. Ou alors, penses tu que seules les informations émanant de la France, la Suisse, le Canada ou la Belgique sont dignes d’être suivies ?

Sonia said...

Jallal, il y a une difference entre "manque de volonte" (dans ton commentaire)et "essaie toujours, de faire perpétuer la dominance du nord vis à vis du sud" (dans ton post). Pour le premier, manque de volonte, je veux bien, mais pas le second.

Ensuite, en principe, c'est pas toujours au pays du Nord de faire tous les efforts pour que ceux du Sud s'en sortent. S'il y a des emissions francophones de pays du Sud qui veulent passer sur TV5, eh bien qu'elles en aient l'ambition! Oui, je sais, ce ne se fait pas sur un simple claquement de doigts, mais je ne pense pas que les dirigeants de TV5 soient des loups aux longues dents qui cherchent a preserver des enjeux colossaux, et qui vont mettre des batons dans les roues de gens qui ont cette volonte.

Et pour les informations televisees, oui, pourquoi pas?... Quoi que,personnellement, et sans les arrieres pensees que tu sembles vouloir me preter, je prefere regarder les infos de chaines dont je sais qu'elles ont les moyens de leurs informations... Ceci dit, je ne pense pas que le fait que TV5 diffuses les infos de ces 4 pays soient une maniere volontaire de maintenir la dominance du Nord. Une fois de plus, il est dans l'interet de la francophonie de s'auto-maintenir, donc de creer des formes de participation active, et non pas de l'animer atrificiellement, a partir de la seule volonte de la France qui veut garder indirectement la main mise sur ses anciennes colonies.

Jallal said...

Sonia,

Désolé de n’avoir pas pu te répondre plus rapidement. Mon home PC est en panne, et ça m’est difficile de suivre le rythme…
Sinon, c’est vrai que «manque de volonté » est plus soft comme critique, mais à vrai dire, je n’ai pas cherché les mots dans les deux formulations. Je pense toujours qu’il s’agit d’une politique bien réfléchie.

Et je ne crois pas que ce sont les pays du Sud qui doivent faire le forcing pour être traités de manière égale à celle des pays du Nord. Je pense que la Francophonie est avant tout une idée de la France. Pour plusieurs raisons, je l’ai déjà dit, les raisons culturelle et politique notamment. TV5 est un véhicule important pour la francophonie et c’est à la France d’abord de montrer qu’elle essaie de réaliser l’idéal de la francophonie qu’elle voudrait vendre

Quant à l’intérêt de la Francophonie de s’auto-maintenir, je pense que cet intérêt est d’abord et surtout français encore une fois. La France veut promouvoir sa langue, etc. Très bien et rien de plus naturel. Donc, c’est à elle donc de montrer une image qui promeut l’échange et la diversité des cultures et non la domination.

Avant de terminer, il me semble important de souligner qu’il ne s’agit pas de ma part de tomber dans la paranoia ou la critique gratuite de l’« occident ». Ma digression était une critique certes, mais une critique soft. Il ne s’agissait pas de diaboliser la France. Car, au moment ou j’écrivais mon texte, je m’étais dit qu’une analyse plus objective de la question devait considérer dans l’équation comment une puissance Arabe aurait fait la promotion de l’Arabophonie (Idem pour l’ « Anglophonie », etc.) et si elle s’en sortirait mieux ou bien plus mal que la France. Autrement dit, il ne s’agit pas d’insinuer que le cynisme et l’opportunisme sont une « propriété intellectuelle » française. Mais je ne jugeais pas nécessaire d’en faire la remarque, puisque de même, quand je critique les Arabes/Musulmans, je n’aime pas évoquer les critiques bien connues à l’égard de l’occident.

P.S. J’ai pas pigé ton « et sans les arrieres pensees que tu sembles vouloir me preter ».
J’ai aucune arrière pensée ou quoi que ce soit. Au contraire je trouve cette discussion bien saine. Est ce que j’ai écrit ou insinué qq. chose dans ce sens ?

Jallal said...

Curieuse coincidence!

Sonia said...

Salut Jallal!

Pour les arrieres pensees, j'ai ete assez suspicieuse a l'egard de ton precedent: "Ou alors, penses tu que seules les informations émanant de la France, la Suisse, le Canada ou la Belgique sont dignes d’être suivies ?"... C'est surtout le "dignes d’être suivies" qui m'a mis mal a l'aise. Ca faisait tres: crois-tu que les Occidentaux sont superieurs? Desolee si j'ai reagi de maniere paranoiaque... ;-)

Une fois de plus Jallal, il y a d'une part l'interet de la France a maintenir, auto-entretenir la francophonie, dont tu parles dans ton dernier commentaire, et que j'admets parfaitement. Je veux dire par la que je reconnais que la France agit en ce sens. Il est effectivement dans l'interet egoiste de la France de faire cela, pour les raisons que tu as evoquees.

Et il y a d'autre part la volonte reflechie et agissante de perpetuer la dominance Nord-Sud, a travers une chaine comme TV5, au travers de la francophonie, et la, je ne suis pas d'accord. Comme tu le precises, TV5 promeut l’échange et la diversité des cultures et non la domination, mais je ne pense pas que ne soit qu'une image, alors qu'en realite, elle cherche a perpetuer la dominance.

A partir de la, on rentre dans le debat: mais maintenir la francophonie n'est-il pas un moyen de dominer par la langue les anciennes colonies francaises, soumises au francais il ya quelques decennies? Je n'en suis pas sure.

1. La francophonie cherche surtout a se maintenir en contre-poids a l'influence grandissante de l'anglais (i.e USA et UK/ Commonwealth)
2. Dans les ex-colonies, le francais ne cherche pas a se positionner pas en langue (et culture) premieres, au mepris de celles existantes, mais souvent en tant que 1e langue etrangere, par rapport a celle du pays en question.

Sonia said...

Sympa ta coincidence! ;-)

Jallal said...

J’ai mal formulé alors, au point de t’induire en arrières pensées! (sorry !). Bien entendu, je voulais pas insinuer la supposée supériorité des occidentaux pour la simple raison que j’ai rien vu de tel dans tes propos. Bref, on se comprend !

lili said...

C'est fascinant de voir comment l'Histoire se répète! ce sont juste les acteurs qui changent! j'ai vraiment été très fascinée par la lecture de cette traduction rapide (et bien faite ;) de ce récit, primo à cause de ce pattern de repetition, et surtout ça me soulage, pcq je me dis que c'est ca Sounnate l Hayate, on ne peut être au sommet durant toute l'Histoire (et réciproquement pr l'occident actuellement)..
Effectivement tu as raison dans toutes les raisons que tu as citées et qui motivent le détachement de son identité.. Mais vois tu Jallal, c'est dans ce genre de conditions qu'on peut déceler ceux qui ont confiance en eux mêmes, qui ne sentent pas le besoin de se fondre dans la foule des gens développés, qui ne tombent pas dans le piège de l'assimilation.. Ce sont ces gens là qui sont forts, qui ne font pas d'une appartenance occidentale leur seul trait de personnalité, qui ne résument pas toute leur personne en une apparence occidentale, et c'est pour ces gens là que je lève mon chapeau!

Jallal said...

Salam Lilli, cool que le prob de connection soit resolu!

Tout a fait, Ibn Khladoun l'avait bien predit, le declin des societes est naturel.

Jihane Kenza said...

Bonsoir Jalal,

Karim> Juste pour te rappeler que a part le Francais, tous les cours etaient en Arabe classique. Donc a moins que tous les cours etaient ennuyeux, je pense que si l'arabe etait une langue simple et accessible a tous les marocains, je ne pense pas que cela aurait ete un probleme de la parler couremment.
Pour l'affirmation que tous les jeunes parlent Francais, ou que le francais est une langue qui domine, j'ai peur de te contredire sur ce point aussi. Ne considere pas un peu moins de 10% de la population Marocaine parlent couremment le francais. Je sais de quoi je parle, ma mere a ete toute sa vie prof de francais dans des lycee marocains dans un peu partout au Maroc, et crois moi, elle a souffert de la faiblesse du niveau dans chacune de ses experiences. Son seul plaisir etait de corriger les copies des candidats qui viennent de Lycee hupes de Rabat. Et je travaille aussi dans les etudes de marches, j'ai fait le tour du maroc, j'ai trainee dans les quartier populaire de casas, dans le rural, j'ai passe des nuits a traduire des questionnaires anglais en Darija( pour que tout le monde puisse comprendre).
Nous somme dans une positions de faiblesses en tant qu'arabes, mais en tant que maghrebien ( ce qui je trouve est une delimitation plus exacte) nous avons cet avantages de parler plusieurs langue.
Apprenoms des autres, lisons, apprenoms aux Marocains a lire, participons a l'essort de notre nation avant de penser a l'essort de groupe ou nous evoluons.
Francais, espagnole, allemand, chinois, Arabe, et Darija, tout est bon a prendre tant qu'on fait beneficier notre pays et les marocains.
Jalal> Je ne sais pas pourquoi tu vois en TV5 une propagande et une illustration de la dominance de l'Europe. Moi je la vois en tant que lien permanant avec les Francophones a l'etranger en general. Je ne sais pas si de la ou tu es, tu as access a 2M ou RTM, mais crois c'est maleureux de retrouver un feuillton Egyptien alors que je veux avoir des news de mon pays en Egypte ;-)
Au lieu d'envouloir au autre de nous ecraser, demandons nous pourquoi on se laisse ecraser...

Jallal said...

Jihane,

Tu le dis toi même : « Moi je la vois en tant que lien permanent avec les Francophones a l'étranger en général. ». C’est ce que j’aimerais penser aussi. En tant que Marocaine, en Egypte, se sentant Francophone, tu aimerais bien avoir des nouvelles du Maroc sur TV5 autant (ou presque) qu’un Québécois à Singapour ou un Suisse en Malaisie. Mais tu sais bien que non seulement cela n’est pas le cas, mais la part d’infos sur le Maroc est infiniment inférieure par rapport aux infos sur la France, la Belgique, le Québec ou la Suisse. Est-ce que cela est du au hasard ou est ce que cela est du au manque de programmes de qualité venant des pays anciennement colonises, d’Afrique ou d’Asie comme l’a suggéré Sonia ? Je ne le pense pas.


Quant à ton “Au lieu d'envouloir au autre de nous ecraser, demandons nous pourquoi on se laisse ecraser... », si cela s’adresse moi, alors visiblement tu n’as pas lu ce que j’ai dit là dessus, puisque j’affirme plutôt qu’il ne faut pas en vouloir aux autres.

Je dois retrouver la bonne direction de la parabole pour avoir 2M et RTM que j’ai perdues depuis 2 mois. Et la coupe d’Afrique (chez vous d’ailleurs) s’approche, alors il est temps que je règle ce problème !

Puisqu’on parle de langues, n’oublies pas, Jihane, de jeter un coup d’œil sur les sections Anglaises de ce blog, et y participer, quand tu le désires.

jihane Kenza said...

Merci Jalal,

Je voulais juste preciser, cette phrase etait par rapport a cette attitude que nous avons tous a un moment ou a un autre "C'est la faute a Abbas ;-)"
Je vais faire l'envoye speciale a travers mon blog... mais je ne m'y connais pas en foot.

tazart said...

j'ador cette converse-là!

Jallal said...

@Tazart,

Bienvenue !

@Jihane

"C'est la faute a Abbas ;-)"
T’as raison. Les Arabes, en général, sont passés maitres dans cet art.

Cool si tu nous fais l’envoyé spécial de la coupe d’Afrique. Je présume que vous assistez, actuellement à un déferlement de marocains, arrivant en Egypte du Maroc ainsi que de l’Europe et des autres pays arabes.