Monday, November 13, 2006

Sous le couvert de « liberté d’expression »

Edward Said répétait souvent : “De toute façon, on a un choix à faire, soit oeuvrer pour la paix, soit oeuvrer pour la guerre”. Force est de constater que les tenants de la seconde « solution » ne chôment pas ces derniers temps.

C’est tout de même incroyable, qu’en France, en 2006, un journal comme le Figaro juge normal de publier un brûlot comme celui de Robert Redeker "Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?". Il est clair, aujourd’hui, que cette banalisation d’Islamophobie par une bonne partie des médias Français, est motivée par des dessins politiques locaux ou globaux… Mais cette stratégie, sur le long terme, sera vouée à l’échec.

A noter la pertinente analyse de Pierre Tévanian qui résume bien le climat social actuel en France, et qui nous explique comment le chemin le plus court à la gloire, dans ce pays, n’est pas (plus ?) la Star Académie, mais bien l’Islamophobie…

3 comments:

Anonymous said...

voici une nouvelle analyse de Pierre Tevenian

http://www.lmsi.net/article.php3?id_article=606

sur évidemment, l'excellent site les mots sont importants.

youb

Jallal said...

Oui, tres bonne analyse, assez exhaustive et avec plein de sources.

Et tres bon site, ce "les mots sont importants", effectivemment.

Merci.

lili said...

Oui j'avais lu cette réponse de Tevenian.. ça redonne espoir qu'en France il reste tout de même des éclairés (et surtout des non corrompus)