Sunday, March 05, 2006

“Al-Jazira” vue par Fouad Laroui

Comme Fouad Laroui, j’ai connu sur le tard Al-Jazira, il y a 2 ou 3 ans. Malgré (ou en raison de) sa notoriété dans le monde et surtout sur la scène Arabe, j’avais la crainte que cette chaîne faisait du populisme son pain quotidien. Seulement voilà, Al-Jazira est bien mieux que cela. Elle n’est, sans doute, pas exempte de reproches, mais elle est largement moins critiquable que les CNN, MSNBC sans parler bien sur de Fox News…

Fouad Laroui s’est abonné, l’année dernière, à Al-Jazira, et l’a suivie systématiquement pendant un an. Il vient de livrer sur les colonnes de Jeune Afrique/l'Intelligent, ses impressions sur la plus fameuse chaîne Arabe. Son analyse, agrémentée de l’humour qui lui est caractéristique, est d’une pertinence incontestable. Laroui, notamment, révoque l’étiquette « pro Islam radical » qu’on a voulu coller à la chaîne ici et là et conseille aux US de, plutôt, la subventionner…

2 comments:

Karim said...

Merci pour l'article, Jallal.

Al Jazeera, malgre des derapages ici et la, a produit une vraie revolution dans le paysage audiovisuel arabe. Meme aujourd'hui, tres peu de chaines arabes peuvent se prevaloir de programmes aussi divers, et de debats aussi contradictoires. Ceci dit, je dois dire que j'en voulais un peu au debut a Al Jazeera d'avoir montre les videos de BL. Maintenant, je pense que ce n'etait peut etre pas une aussi mauvaise chose: apres tout, ces videos sont les preuves les plus parlantes de la responsabilite d'al Qaida dans les attaques terroristes du 11 septembre. C'etait justement important de les montrer, ne serait-ce que pour contrer les sceptiques entre nous qui, comme d'habitude, criaient deja aux conspirations etrangeres...

crucivore said...

Tout à fait d'accord avec Laroui.
Al Jazeera devrait être subventionnée par Bush. Chaque fois qu'il a besoin d'un coup de pouce elle le lui fournit avec un supposé "scoop".
Ceci dit, comme Karim, je pense qu'elle a révolutionné les médias arabes par certains de ses débats qui ne sont pas un exemple d'impartialité. Mais c'est quand même un pas notable dans un média Arabe.