Tuesday, May 23, 2006

Au revoir Hicham!

Hicham el Guerrouj vient d'annoncer qu'il mettait fin a sa carriere sportive [arabe, anglais1, anglais2]. A cette occasion, j'ai tenu a rendre hommage a un athlete marocain parmi les plus grands, un athlete dont le travail infatiguable va laisser une marque indelebile sur l'athletisme mondial, et dont le comportement, aussi bien sur les stades qu'en societe, a ete un modele d'elegance, d'abnegation et de sportivite.

3 comments:

crucivore said...

Merci Karim pour cet homage.
El Guerrouj quitte le champ de bataille en immense vainqueur, mais reste un formidable générateur de talents futurs.
J'applaudis son courage et ses exploits.

lili said...

j applaudis egalement El Guerrouj pour avoir rendu hommage a notre drapeau (auquel l hommage est plus souvent rendu par des attentats :) ou plutot :(, mais aussi pcq on est originaires du même coin oublié du Maroc :S
merci Karim pr cette pensée!

Jallal said...

Salam les amis,

Oui, départ du Géant Hicham. Il aura marqué de toute son emprunte l’athlétisme mondial. Apres avoir tout gagné, et surtout après ses 2 médailles d’or à Athènes, il lui était devenu difficile de trouver la motivation nécessaire pour continuer.

Beaucoup de gens et d’experts intronisent El-Guerrouj comme le meilleur athlète de demi-fond de tous les temps. Personnellement, je place Aouita et El-Guerrouj au même niveau. Au crédit de Said, il est parti de rien pour devenir l’incontestable numéro un du demi-fond mondial. A l’époque, personne au Maroc et dans le monde arabe ne rêvait même pas de médaille de bronze ou de quelque record que ce soit. La médaille de bronze de Aouita à Helsinki en 1983 a été le précurseur de l’explosion incroyable de l’athlétisme Marocain depuis. Sans cette médaille et le succès ultérieur de Said, l’histoire aurait été toute autre et l’athlétisme Marocain végéterait probablement encore dans les profondeurs de la médiocrité. Plus que les médailles et les records, Aouita a donné de l’espoir, de la confiance et de la motivation aux jeunes athlètes Marocains qui l’ont suivi, El-Guerrouj compris.

Au crédit de Hicham, il a battu le record du 1500 mètres de manière largement plus nette que ne l’a fait Aouita. Ce dernier ne l’avait battu que d’un centième, alors que les 3.26.00 de El-Guerrouj sont à peine croyables. Aouita a également joué au chat et à la souris avec Cram, Coe, etc. Ils s’évitaient et s’affrontaient rarement entre eux. Aouita, par exemple, n’a pas participé aux 1500 mètres à Los Angeles en 1984 (victoire de Coe sur Cram) et a préféré courir les 5000 mètres dont la victoire lui était acquise. Hicham, en revanche, s’est concentré dés le départ sur l’épreuve reine du 1500 mètres pour en glaner tous les honneurs possibles (record, médailles d’or aux championnats du monde et aux JO).

J’ai eu l’occasion de prendre un café avec Hicham (et son entraîneur Kada) il y a 4 ou 5 ans à Ifrane. C’est un gars bien sympa. On avait bien rigolé et discuté de tout et de rien, notamment du foot que Hicham suivait bcp. quand il était à Berkane.